Pour une mobilité durable en ville : coupler innovation ET changement de comportement

Cap sur la mobilité durable ! La mobilité urbaine est en pleine transition. Concevoir les nouvelles mobilités constitue un réel défi tant pour la ville que le secteur de l’automobile, ou les opérateurs de transports publics. Les innovations foisonnent : mobilité 100% connectée, véhicule électrique, autonome, autopartage… Elles ambitionnent toutes de révolutionner les usages. Mais tout cela ne marchera pas sans un changement de comportement chez les citoyens. Cela signifie de réussir à les embarquer dans l’aventure !

Mobilité durable en ville : les innovations fleurissent 

Grâce à la greentechnology, on peut dire que la révolution mobilité durable est en marche ! Vélos en libre service, co-voiturage courte distance, transports publics repensés… Tous les jours, une nouvelle initiative voit le jour. C’est le cas notamment pour la ville de Rennes qui œuvre activement pour expérimenter une mobilité décarbonnée (électrification de son réseau de bus), optimiser les infrastructures existantes (co-voiturage), ou fluidifier les mobilités grâce au numérique (paiement sans contact, véhicules autonomes…) Parmi ses solutions innovantes, CityRoul’, service d’autopartage de la ville vise à réduire l’usage de la voiture individuelle.

Plus largement, tous les nouveaux services tendent à faciliter la vie du citoyen pour lui donner les meilleures options de transport. Entre Citymapper qui propose différentes alternatives pour simplifier son quotidien, île de France mobilité qui permet de choisir entre différents transports mais également d’opter pour de l’autopartage, du vélo ou des transports publics. Karos, qui propose quant à elle du court-voiturage associé à du transport public. Et connaissiez-vous peut-être la startup finlandaise, Whim, qui propose quant à elle le choix entre tous les modes de transport ?

Embarquer les citoyens   

Car embarquer le citoyen constitue LE point de départ. C’est lui qui se retrouve au cœur de ces nouveaux usages et qui est directement impacté par les stratégies bas carbone des pouvoirs publics. De plus en plus sensibles à l’impact climat de leurs trajets, certains ont déjà adopté des comportements plus vertueux. Ils délaissent la voiture pour préférer le vélo, ou les transports publics. D’autres ont même adopté de nouvelles alternatives : skates, rollers ou trotinnettes (que l’on voit de plus en plus électriques d’ailleurs !)

Mais, s’ils sont en nombre croissant, ils restent encore minoritaires, car la voiture reste encore assez incontournable. Parce que les transports publics ne sont pas toujours satisfaisants ou tout simplement pas existants (dans certaines communes rurales). Ou simplement parce que le changement est trop dur à accepter.

On ne passera pas à une mobilité décarbonnée du jour au lendemain. Il faut l’accepter. Faut-il pour autant accepter que ceux qui n’ont pas le choix que de prendre leur voiture pour les trajets quotidiens ne puissent rien faire pour réduire leur impact climat ?

Faciliter la transition en aidant chacun à agir à son niveau

Miser sur l’écoconduite, aujourd’hui et demain est nécessaire pour diminuer les émissions de CO2 des voitures. Que ce soit sur véhicule électrique ou thermique d’ailleurs. Saviez-vous que que grâce à l’éco-conduite le conducteur peut réduire de 15% en moyenne sa consommation de carburant ? Et que sur véhicule électrique réduction de consommation potentielle d’énergie (usage de la batterie optimisé) peut atteindre 40% grâce à l’éco-conduite ?

Et pour motiver les utilisateurs de voiture à faire des efforts sur le long terme, les pouvoirs publics ont un rôle à jouer. Pourquoi ne pas récompenser ses efforts ecoresponsables ? En mettant en place un péage positif par exemple ! En l’impliquant dans un projet de plantation d’arbres qui aura du sens pour lui !

 

Passionnée de développement durable et de communication, je suis persuadée que c'est avec action concrète et engagement que nous construisons un monde meilleur.

#MakeOurPlanetGreatAgain 

 
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.