Impact climat des véhicules : homologation et réalité

Se rapprocher des émissions polluantes réelles des véhicules. Tel est l’objectif des nouvelles normes d’homologation WLTP et RDE. Elles remplacent le cycle NEDC. La cause ? De trop fortes disparités constatées entre les niveaux d’émissions de consommation homologuées (cycle NEDC) et les niveaux réels de particules, NOx et CO2 émis. Et oui. Car si l’objectif est de réduire l’impact environnemental, il est temps qu’on connaisse les émissions réelles…

Les nouvelles normes WLTP et RDE…

 Le nouveau cycle WLTP remplace l’ancien cycle NEDC, et devrait enfin indiquer des émissions de CO2 proche des émissions réelles des véhicules. L’objectif exprimé par la Commission européenne est clair : éliminer les flexibilités, assurer des résultats plus fiables et rétablir la confiance des consommateurs. Rappelons qu’au fil des années, l’écart entre la consommation normalisée et réelle dans le cadre du cycle NEDC, n’a fait que s’accentuer. Il est passé de 9 % en 2001 à 42 % en 2015. Le cycle est donc plus représentatif d’une conduite en conditions réelles.

Discuté au niveau de l’ONU, et comme son nom l’indique – Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure – cette homologation devrait, de plus, harmoniser le processus au niveau mondial. Le cycle NEDC était exclusivement européen.

Cette nouvelle procédure est accompagnée d’une mesure en conditions réelles des NOx et des particules fines. Il s’agit de la règlementation RDE – Real Driving Emissions.

Il doit se mettre en place progressivement : dès maintenant pour les nouveaux modèles, et dès septembre 2019 pour l’ensemble des véhicules sur le marché.

…et leurs limites : à quand des mesures sur les trajets réellement effectués ?

Mais le WLTP reste un cycle de mesure théorique, dont l’objectif principal est de pouvoir  comparer un véhicule A à un véhicule B. La réalité reste différente pour chaque conducteur. A votre avis, qui pollue le plus ? Une Peugeot, véhicule léger, utilisée tous les jours sur de courts trajets ? Ou un véhicule familial, plus lourd, utilisé uniquement le weekend ? Figurez-vous que le plus polluant sera le premier !

La procédure RDE de mesure en conditions réelles se limite quant à elle à la mesure des NOx et des particules fines. A quand la mesure des émissions de CO2 qui sont directement liées à la consommation de carburant ?

L’Europe se rapproche donc aujourd’hui des conditions réelles pour calculer l’impact climat des véhicules. « Se rapproche ». Cela veut dire que nous n’y sommes pas encore tout à fait. Il reste encore un écart entre les homologations, et les trajets réellement effectués. D’ailleurs si la nouvelle homologation est entrée en vigueur en septembre 2017, elle ne s’applique qu’aux véhicules neufs pour le moment. Avant de s’étendre sur l’ensemble du marché en septembre 2018. Le renouvellement du parc va prendre plus de 10 ans…

Sans mesures fiables, la fiscalité environnementale n’aura atteint son objectif qu’à moitié. On ne ferait que décaler le problème. Car celui qui reste maître de sa consommation, c’est le conducteur.

Disposer de données réelles pour réduire le CO2

Si l’Europe veut réussir ses objectifs de réduction du CO2, elle aura tout intérêt à mettre à disposition du conducteur des données fiables, réelles et simples à utiliser. Pour qu’il se rendre compte de son impact et puisse agir en conséquence. Non pas dans une démarche de punition (malus, taxes carbone), mais afin d’agir plus efficacement sur le climat.

Chez WeNow, nous calculons les émissions de CO2 réelles, effectuées par chaque trajet. Que ce soit en contexte urbain, extra-urbain, ou mixte. Ces mesures permettent à chaque conducteur de se rendre compte de son impact climat. Et non pas de se fier à des homologations qui s’y « rapprochent » uniquement. Car en attendant les nouvelles normes, sur véhicule neuf ou ancien, le climat se réchauffe. Et la mobilité reste le secteur numéro 1, le plus émetteur.

Et vous ? Quelles sont les données dont vous disposez pour réduire l’impact climat de vos trajets ?

 

Passionnée de développement durable et de communication, je suis persuadée que c'est avec action concrète et engagement que nous construisons un monde meilleur.

#MakeOurPlanetGreatAgain 

 
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *