ANOR, ville pionnière et connectée avec WeNow : pour une mobilité rurale plus propre !

En partenariat avec le Parc Naturel Régional de l’Avesnois, la ville d’ANOR, Hauts-de-France*, mène depuis février 2018 une expérience inédite en France. Elle a équipé les habitants volontaires de la solution WeNow, pour les aider à faire des économies de carburant, tout en sauvant la planète. Le projet s’appelle My Anor My Mobility. Pendant un an, les habitants vont apprendre à éco-conduire, se challenger pour réduire l’impact de leur voiture sur le climat. Et surtout, imaginer ensemble la mobilité durable de demain.

A l’origine de ce projet engagé et ambitieux, Christophe Legroux, Responsable du pôle écocitoyenneté du Parc, témoigne.

Bonjour Christophe ! Anor, est une commune déjà très engagée dans le développement durable. Pouvez-vous nous en dire plus ?

« ANOR est une ville avec une vraie vision. Elle est sans complexe en matière d’innovation. Elle est très engagée pour améliorer le cadre de vie de ses habitants (santé, bien-être, projets culturels…). En matière de transition énergétique, elle soutient notamment un réseau de chaleur bois énergie et l’installation de panneaux photovoltaïques. C’est une ville audacieuse qui montre que les projets ambitieux de transition ne sont pas réservés aux grandes villes. »

En zone rurale, quels sont les enjeux de la mobilité ?

« En milieu rural la dépendance à la voiture est d’autant plus forte qu’en ville. Les transports en commun, les services publics ne peuvent pas, à eux seuls, répondre aux besoins de déplacement de chaque habitant. Tout simplement parce que le territoire est trop éclaté. »

Comment avez-vous lancé le projet My Anor My Mobility ?

« Nous sommes partis du constat qu’il était urgent d’agir pour le climat. Le jour où j’ai découvert WeNow, j’ai trouvé l’idée de pouvoir agir concrètement sur la réduction du CO2 géniale.

Réduire et compenser le CO2 en parallèle. J’ai trouvé cela tellement évident. Et pourtant personne ne l’avait proposé auparavant !

L’enjeu, est qu’en matière de mobilité durable, les habitants ne sont pas encore prêts. Cela représente un coût, ça demande des outils, un engagement sur la durée. WeNow répondait au triptyque de notre Parc : « sensibiliser, outiller et donner une place d’acteur », et permettre dans le cadre de ce projet, de se projeter sur des alternatives à la voiture individuelle : « j’évite, je mesure, je réduis, je compense ».

Et dans cette première partie « éviter », l’habitant a un rôle important à jouer. Agir sur son comportement. Les usages numériques comme ceux que propose WeNow, permettent en cela d’accompagner les habitants au quotidien. »

J’ai également présenté le fait que l’outil WeNow n’est pas une fin en soi. C’est son usage et son animation qui en feront une solution intéressante. Il me semble que s’appuyer sur le jeu et les potentiels permis par les solutions numériques permettent d’animer des campagnes d’engagement public et de donner un rôle d’acteur à l’habitant aux côtés des collectivités.

Qu’est-ce qui vous a particulièrement séduit chez WeNow ?

« L’opportunité de réduire et à la fois de compenser le CO2. Mais également la gamification qui permet de motiver et récompenser le conducteur. Dans le cadre de mes missions, je fonctionne souvent à l’intuition. Et j’ai vu en WeNow un grand potentiel pour outiller les habitants.  La mobilité reste un terrain très complexe, car segmenté. C’est aussi un sujet sensible car nous touchons au changement de comportement humain.

Mais j’avais une forte intuition qu’avec WeNow on réussirait à engager un changement positif !

Quels sont les premiers retours des utilisateurs ?

« Les utilisateurs gardent le boitier dans le véhicule. Ils échangent sur leur score, ils parlent de WeNow auprès de leurs familles, de leurs proches. Et se challengent naturellement entre eux, cela crée de l’émulation !

La question que nous nous posons maintenant est : comment aller au-delà du challenge et réfléchir « long terme ». Nous avons des testeurs qui ne se posaient pas vraiment la question de leur comportement au volant. Mais ils se rendent compte, grâce à WeNow, que l’ennemi commun est le CO2. Ils ne regardent pas tant les économies de carburant, mais l’ambition de combattre cet ennemi commun, en faveur du climat.

Je suis aussi ravi d’observer que les personnes mobilisées n’avaient pas émis de besoin particulier. Cela veut dire que nous pouvons inventer une solution qui sera accessible à tous.

Et à terme, notre vision est d’inviter d’autres régions et municipalités à suivre le mouvement.

Reste à savoir avec quels acteurs autour de la table, et comment !

Justement, quelles sont pour vous les prochaines étapes ?

« Nous allons beaucoup animer notre communauté de testeurs.

Le 21 avril dernier, nous avons animé un premier atelier de sensibilisation. Notre objectif était de réfléchir, avec les habitants, quelles seront les alternatives à la voiture individuelle. Nous souhaitons que les solutions émanent d’eux. Car c’est ainsi qu’elles répondront à leurs besoins.

En juin, nous organisons aussi le mois de la mobilité à ANOR. Pendant un mois, les habitants auront gratuitement accès à : des vélos électriques, des navettes pour aller au marché, du covoiturage… Et même à un véhicule électrique ! Mais à une seule condition : il sera disponible uniquement en covoiturage pour favoriser une mobilité raisonnée.

Nous avons également lancé un premier défi d’éco-conduite basé sur le score WeNow pour réduire le COdes trajets courts et fréquents. Nous avons récompensé l’ensemble des testeurs, pour booster cette démarche collective et l’atteinte du résultat qui consistait à réduire la part des trajets de moins de 1,5 km réalisés en voiture.

A terme, les économies réalisées par le projet My Anor My Mobility, permettront de financer un projet de mobilité propre, conçu par les habitants. J’imagine aussi également une association pour encadrer le projet sur le long terme et continuer à agir ».

* Le projet My Anor My Mobility est animé également en partenariat avec les acteurs clés de la mobilité :l’Ademe, la Région Hauts-de- France et le Département du Nord, l’Agence d’Urbanisme de Maubeuge, Transdev, la SNCF et la MACIF.

 

 

 

Passionnée de développement durable et de communication, je suis persuadée que c'est avec action concrète et engagement que nous construisons un monde meilleur.

#MakeOurPlanetGreatAgain 

 
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *