Pour passer de la bonne volonté à l’action concrète, bien souvent, il n’y a qu’un pas. Ou peut-être qu’un nudge ? Inventé en 2008, le concept nudge (« coup de pouce ») est repris dans les politiques publiques, la finance, le marketing et même l’économie responsable… L’idée ? Inciter un changement de comportement doux et non contraignant. Dans un contexte où l’action climat est urgente, les green nudgesse présentent comme une excellente opportunité d’adopter les bons gestes, de manière ludique. On l’a testé et ça marche ! Explications.

Changer de comportement pour le climat : pas facile !

Les sciences comportementales l’ont démontré. Le passage de la bonne volonté au changement de comportement est souvent complexe. C’est vrai pour un fumeur qui sait pertinemment que la cigarette est mauvaise pour sa santé, mais ne réduit pas pour autant sa consommation. C’est vrai pour une personne qui a décidé de se remettre au sport, mais lâche au bout de 5 jours. Et pour le réchauffement climatique... c'est encore vrai !

Car face à l’urgence environnementale, nous sommes en général bien informés. Et très sensibilisés ! Par les médias, les entreprises, les gouvernements… Ou même nos amis et collègues les plus écolos. Mais le passage à l’action concrète, bien souvent, est beaucoup plus compliqué. Car on ne sait pas toujours par où commencer. Ni quel comportement concret adopter pour qu’il soit efficace.

C’est là que peuvent intervenir les nudges ou plutôt « green » nudges. Ils apparaissent comme un levier complémentaire aux campagnes de sensibilisation pour aider à passer de la sensibilisation à l’action climat. Et quel potentiel motivant ! Car grâce au nudge, l’action climat devient ludique, motivante. Et peut même devenir une action qui récompense l’utilisateur. 

Le potentiel des nudges face à l’urgence environnementale

Les Nudges sont des techniques qui incitent des personnes à changer leurs comportements en douceur. Ils s’appuient sur le fait que, pour des raisons d’efficacité, le cerveau prend des décisions rapidement, selon des critères prédéterminés. En fonction de la manière dont on présente un problème au cerveau, il peut le percevoir différemment et ne pas prendre les mêmes décisions.

En 2011, la ville de Stockholm a mis en place des escaliers musicaux dans le métro, pour inciter la population à utiliser les escaliers plutôt que les escalators. Quand on posait le pied sur une marche, elle émettait un son différent. Les usagers, étonnés, puis séduits, ont voulu jouer de la musique sur les marches et ont alors délaissé l'escalator. Ils ont donc fait un effort physique, tout en s'amusant. Un autre exemple fort connu : celui de la mouche dessinée au centre des urinoirs…

Alors puisqu’il est difficile de changer de comportement pour adopter un comportement plus écologique, pourquoi n’utilise-t-on pas les « green nudges » pour orienter les choix de chacun pour un futur plus durable ?

Concrètement, comment ça marche ?

Les nudges sont tout d’abord très faciles à mettre en place. Et peu coûteux ! Cela peut-être par exemple une application de running, qui vous félicite dès que vous avez fait une course. Ou qui vous offre un cadeau chez un partenaire quand vous avez réussi un 10km ! Un nudge peut être aussi simple qu’un feu orange qui fait le décompte sur 10, et qui vous indique qu’il ne vous reste que 10 secondes avant de traverser. Dans cette situation, vous vous mettez sans doute à courir un peu non ?

En fait, si on réfléchit bien, les nudges peuvent être partout.

Et dans l’éco-conduite, nous sommes convaincus qu’ils ont un potentiel de changement de taille ! Chez WeNow, nous proposons par exemple un score d’éco-conduite à chaque fin de trajet, qui indique à l’utilisateur s’il a optimisé sa consommation de carburant ou non. Nos challenges d’éco-conduite sont également réfléchis de manière à ce que les conducteurs se mettent au défi de faire le plus d’économies de carburant possible. Ça marche, et on peut même vous dire, d’expérience, que ça crée de l’émulation en interne.

Une démarche positive, pour changer !

Grâce aux nudges, l’adoption du nouveau comportement responsable se fait en douceur, sans obligation et sans punition. Des arguments clés pour la mobilité durable. Car dans un contexte où le prix du carburant augmente et la législation limite l’usage de la voiture en ville, voilà une belle opportunité pour le conducteur d’adopter un comportement plus responsable, dans une démarche positive !

Bien sûr, le nudge ne suffit pas à lui seul pour assurer le changement de comportement sur le long terme. Il s’agit d’un véritable « coup de pouce », comme son nom l’indique, qui se positionne en complément d’autres initiatives : former l’utilisateur, lui donner les bons outils, assurer la transition vers des énergies plus propres…

Si en matière d’action climat, il paraît évident qu’il n’existe pas de solution unique, chez WeNow, nous sommes convaincus du potentiel des nudges pour agir concrètement pour le climat.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Finalement, la meilleure façon de vérifier si un nudge fonctionne, est peut-être de le tester ?

Partagez vos impressions en commentaire ! Nous sommes curieux de vous lire :)