Piloter la flotte ou protéger les datas : il ne faut pas choisir

Piloter la flotte automobile, suivre les données de consommation, établir son bilan carbone. Autant de possibilités que vous offrent les systèmes de télématique embarquée pour préparer la transition énergétique de votre parc auto. Mais comment faire accepter par vos conducteurs ces fameux boitiers connectés sans qu’ils aient le sentiment d’être « fliqués » ? Comment les former à l’éco-conduite, sans géo-localiser leur véhicule ? Réponse en 5 points. 

1. Non à la géolocalisation oui aux données de comportement

Pour commencer, une idée reçue. « La géo-localisation est nécessaire pour piloter la flotte automobile ». Faux. Vous n’avez pas besoin de géo-localiser le véhicule pour suivre sa consommation de carburant ou son empreinte carbone. Nul besoin d’identifier le point de départ ou d’arrivée d’un véhicule. Ni le détail de son trajet. Et d’ailleurs il est vraiment plus simple de s’en passer pour faciliter l’adhésion en interne. 

En attendant, concentrez-vous sur le suivi du comportement de conduite et sur les gestes qui font flamber la facture carburant : passage des rapports de vitesses, accélérations, décélérations, freinages… 

2. Informez vos collaborateurs du coût de leur véhicule

Vous souhaitez réduire la facture carburant de votre flotte ? Commencez par donner des informations de consommation à vos collaborateurs chaque mois. Vous allez voir, cela va déjà changer une partie de leur comportement. Notamment parce qu’ils n’ont pas conscience des coûts réels du véhicule pour l’entreprise. C’est la même chose avec les téléphones portables professionnels. Si vous confiez un téléphone portable à un collaborateur et que vous ne lui transmettez pas, pour information, la facture, il aura tendance à utiliser ce téléphone comme s’il était gratuit. En voyant la facture, il limitera lui-même son usage.

3. Coachez vos conducteurs

Connaitre les scores et les défauts d’éco-conduite, quand on est gestionnaire de flotte, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Car il faut transmettre l’information au conducteur. Une démarche chronophage et délicate. Choisissez les systèmes qui vous permettent de coacher les conducteurs de manière personnalisée. Avec un coaching digital à l’éco-conduite disponible sur leur application mobile, ils pourront suivre leur performance, étape par étape, et adopter une consommation responsable à leur rythme.

4. Motivez vos collaborateurs et rendez-les acteurs de leur mobilité

Quatrième astuce : mobilisez vos collaborateurs sur des objectifs qui leur parlent vraiment. Votre objectif en tant que gestionnaire de flotte est de réduire la facture carburant, certes. Mais vos collaborateurs ont également des objectifs d’efficacité opérationnelle qui viennent parfois en contradiction. Montrez-leur qu’apprendre l’éco-conduite sur leur véhicule professionnel leur permettra de réduire leur budget carburant sur leur voiture personnelle. Et puis, peut-être qu’ils sont davantage concernés par l’impact environnemental du véhicule. En engageant personnellement, un par un, vos collaborateurs dans l’éco-conduite, ou encore l’adoption de nouvelles mobilités, vous verrez votre facture carburant baisser de 15 %. Et eux, seront fiers d’agir pour une mobilité bas carbone au quotidien.

5. Sensibilisez-les sur leur empreinte carbone globale

Au-delà de la mobilité, sensibilisez-les à leur alimentation, à l’empreinte carbone de leur consommation en énergie. Intégrez-les dans la démarche globale de la neutralité carbone.

Plus qu’acteurs, rendez vos collaborateurs fiers d’agir responsable. Et récompensez leurs efforts. Concrètement, en organisant des challenges d’éco-conduite en interne par exemple. Ou en organisant des sessions de plantations d’arbres en forêt, pour aller jusqu’au bout de la démarche climat. Car la mobilité durable, est un premier point d’entrée pour agir sur l’empreinte carbone. Un premier point essentiel, car la mobilité est le 1ersecteur émetteur de Gaz à Effet de Serre, en France. Sans compter 14 % des émissions mondiales.

Chez WeNow, nous avons commencé par la mobilité durable pour enrayer le réchauffement climatique. Et vous ? Par quel secteur avez-vous commencé ?

 

Passionnée de développement durable et de communication, je suis persuadée que c'est avec action concrète et engagement que nous construisons un monde meilleur.

#MakeOurPlanetGreatAgain