La "neutralité carbone" fait débat aujourd'hui. Parce qu'elle est vécue et communiquée comme un état définitif. "Ca y est, on est arrivé". Alors qu'en fait, c'est une véritable démarche de progrès permanent. Viser la "transition neutralité" c'est un combat du quotidien pour les entreprises. Elles disposent de 3 outils clés complémentaires : mesurer, réduire et compenser. On vous livre notre mode d’emploi.

D’abord, on prend les mesures

La démarche vers la neutralité carbone commence par la mesure des émissions réelles de l’entreprise. Pour réaliser votre bilan carbone (qui est une obligation réglementaire), il vous faut calculer l’ensemble des émissions de CO2 générées directement (consommation d’énergie) et indirectement (déplacements, consommation de matériel, importation de produits depuis l’étranger). Un aller/retour de Paris à Bali émet autant de CO2 qu’une année de vie en France ! Votre bilan carbone vous aide à identifier les postes les plus émetteurs dans l’entreprise, pour engager un plan d’action adapté.

Il existe différentes méthodologies fournies par l’ADEME, le Ministère de la Transition écologique ou encore des cabinets d’évaluation environnementale. Chez WeNow, on vous aide à faire le calcul avec un outil qui vous donne une vision précise de votre bilan carbone réel, des supports pour communiquer efficacement en interne et des plans d’action concrets à mettre en œuvre derrière. Du clé en main en somme.

Ensuite, on réduit la voilure

Une fois le bilan carbone réalisé, place aux actes ! Pour protéger le climat, il faut réduire nos émissions. Pour cela, l'entreprise peut commencer par les émissions les plus importantes. Ou celles qu'il est le plus facile de réduire (quick wins). Par exemple en limitant les déplacements en avion ou voiture lorsqu’ils sont remplaçables par le train (40 fois moins émetteur que l’avion tout de même !) ou par des conférences virtuelles. Ou encore en engageant une politique « zéro papier » en s’appuyant sur les nouvelles technologies et le numérique.

En 2019, l’association Entreprises pour l’Environnement a publié un rapport indiquant les mesures à prendre pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 tout en préservant la croissance économique. Car oui, c’est possible ! Comment ? Pour les entreprises, cela passe par la transformation des outils et méthodes de travail, ou pour celles qui en ont les moyens par la modernisation des outils de production (pour les rendre bas carbone) … Si pour l’association il incombe aux entreprises de « proposer de nouvelles solutions », c’est en revanche aux pouvoirs publics de « tripler les investissements » pour les soutenir.

En parallèle, on compense

Parce qu’il n’est pas simple de tomber à zéro d’un coup, la démarche vers la neutralité carbone doit impérativement intégrer la compensation des émissions résiduelles et incompressibles. Chez WeNow, on appelle ça « remettre l’écologie dans le réel ». Au niveau de l’ONU, on appelle ça une « action climatique », au même titre que la réduction des émissions carbone. 

Parce qu’il est urgent d’absorber nos émissions de CO2, la compensation est devenue une action efficace et indispensable qui est plébiscitée par de nombreuses entreprises : compagnies aériennes, banques, industriels… Le principe ? Chaque émission est compensée par le financement de projets forestiers, de projets d’énergies renouvelables ou d’amélioration de l’efficacité énergétique.

« Un pour tous, tous pour un »

La devise des 3 Mousquetaires pourrait être celle de la démarche vers la neutralité carbone, avec ses 3 actions complémentaires et solidaires. On ne peut pas se contenter de mesurer son bilan carbone sans agir derrière. Ni simplement réduire ses émissions sans les compenser en même temps. On ne peut pas non plus seulement compenser en espérant que cela suffise. Il faut faire les 3 à la fois. Chez WeNow, on ne croit pas que la neutralité carbone soit définitive. En tous cas aujourd'hui. C'est un chemin qui permet à l'entreprise de réduire son impact sur le climat au travers de tous les leviers d'action climatiques possibles.

Il a d’ailleurs été démontré que les entreprises qui compensent leurs émissions de CO2 sont aussi celles qui les réduisent le plus fortement. Aujourd’hui, 5% des entreprises du CAC40 visent la neutralité carbone. Atos et BNP Paribas agissent déjà sur leur périmètre opérationnel (hors chaîne d’approvisionnement).

Pour vous mettre le pied à l’étrier, on vous invite à contacter nos équipes pour vous positionner comme leader dans la démarche (inéluctable) vers la neutralité carbone :-)