On entend régulièrement parler d'écoconduite dans les médias, et en particulier, à chaque fois que les prix du carburant augmentent, ou en cas de pénurie dans les stations-service. A tel point qu’on en a tous entendu parler un jour et qu’on croit savoir ce que c’est. Mais sauriez-vous réellement expliquer à quelqu’un ce que c’est que écoconduire ?

--------

 

Bien utiliser son véhicule

L'écoconduite, c'est un ensemble de pratiques qui consistent à utiliser son véhicule au mieux pour réduire la consommation d’énergie à son strict minimum.

Parce qu’un véhicule - que ce soit une voiture, un bus ou un camion, c’est avant tout une machine. Comme toutes les machines, elle a été conçue avec un usage bien précis. Si on lui demande un effort différent de ce pour quoi elle a été prévue, elle aura besoin plus d’énergie⚡️.

➡️ Prenons par exemple votre lave-linge. Si vous le remplissez normalement, il fonctionnera normalement. Si vous le remplissez trop, il aura besoin de plus d’énergie pour tourner…

Une voiture est une machine, comme votre machine a laver

C’est exactement pareil pour une voiture. Il y a une bonne et une mauvaise manière de la conduire.

Le truc, c’est que ce n’est pas aussi simple que la machine à laver. Il y a beaucoup plus de paramètres…

 

Le but de l’écoconduite : se rapprocher de l’homologation

Avant de pouvoir commercialiser une voiture, chaque constructeur doit faire passer des tests d’homologation à ses voitures. Ces tests déterminent la consommation “officielle” du véhicule.

Or, vous l’avez sans doute déjà remarqué, les véhicules consomment plus que les chiffres officiels. Trois raisons expliquent cette différence :

1️⃣ parce qu’il est très rare de se trouver exactement dans le scénario testé en labo,

2️⃣ parce que notre véhicule n’est pas forcément dans le même état que le véhicule testé,

3️⃣ et parce qu’on n’adopte pas les mêmes gestes de conduite que ce qui est simulé en laboratoire ou comme l’exigeraient la conception du moteur.

Les constructeurs essaient à la fois de faire en sorte que la voiture soit : - hyper maniable - tout en réduisant au maximum les émissions…

Et l'équilibre est délicat ! Le graphe ci-dessous représente le régime moteur (en tours/minute) en fonction du “couple moteur”, c’est-à-dire le « travail » que doit fournir le moteur. La zone entourée en rouge sur le schéma précédent indique la configuration optimale pour consommer moins de carburant…. On voit bien que ca n’est pas simple !   La zone d'écoconduite  

L’écoconduite, c’est donc s’approcher au plus près de la consommation de carburant “officielle” en agissant sur les trois axes :

✅ le contexte : privilégier les situations où on consomme moins - rouler dans les bouchons, demande plus de carburant à la voiture pour s’arrêter et redémarrer que de rouler dans un trafic fluide, par exemple.

✅ l’état du véhicule : conserver le véhicule dans un état aussi proche que possible de celui dans lequel il a passé les tests - rouler avec des pneus dégonflés fait plus consommer de carburant que rouler avec des pneus correctement gonflés

✅ la conduite : adopter les gestes les plus favorables en conduisant - accélérer pour essayer de passer au feu et devoir piler parce qu’il devient rouge fait plus consommer que lâcher le pied de l’accélérateur en amont et décélérer doucement.

A noter qu’on peut écoconduire tous les types de véhicules : voitures thermiques ou électriques, camions, utilitaires…

Écoconduire, c’est une attitude

Il s'agit donc d'adopter des gestes qui concernent à la fois la conduite en elle-même, mais également l'entretien et la préparation du véhicule.

Plus qu’une technique, l’éco-conduite est donc avant tout une attitude, une nouvelle manière de se comporter sur la route.