Le Dioxyde de carbone (ou CO2) est très souvent évoqué lorsqu'on parle d’environnement. Mais qu’est-ce exactement ? D’où vient-il ? Est-il dangereux ?

 

Qu'est-ce que le CO2 ? 

Le Dioxyde de carbone, aussi connu sous le nom de sa formule chimique « CO2 », est un gaz naturel. Il est composé d’une molécule de carbone et de deux molécules d’oxygène.

Le CO2 est naturellement présent dans l’air. Il fait partie des 1% des « autres gaz » qui composent notre air.

Incolore, inodore et indolore, le CO2 n’est dangereux pour la santé des hommes et des animaux que s'il atteint des quantités importantes dans l'air que nous respirons. 

En revanche, même à très infime dose, il fait partie des gaz à effet de serre qui causent un réchauffement de la Terre. Depuis l’ère industrielle (milieu du XVIIIe siècle), on a constaté une forte augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. Nous sommes passé de 280 parties par million (dans chaque million de molécules d'air, on trouve 280 molécules de CO2) en 1850 à plus de 400 ppm de nos jours.

Cela parait des chiffres ridiculement petits. Mais pourtant, c'est cela qui est en train de faire basculer le climat planétaire...

D'où vient le CO2 ?

Le CO2 peut provenir de différentes sources : naturelles, ou humaine.

Le CO2 existe avant tout à l'état naturel. Il est produit par tous les êtres vivants. En respirant, l’organisme humain et animal absorbe de l’oxygène et rejette du CO2 dans l’air. Quant aux végétaux, c’est l’inverse, ils utilisent le CO2 pour produire de l'oxygène et croître : c’est le principe de la photosynthèse. A l'état naturel, la quantité de CO2 est stable.

C’est principalement à cause des activités humaines que « l’équilibre naturel »  a été perturbé, faisant croître la concentration de l'atmosphère en dioxyde de carbone.

Voici principales sources humaines d'émissions de dioxyde de carbone. 

-Toutes les activités industrielles qui utilisent des énergies fossiles produisent du CO2. Pendant la combustion de matières organiques telles que le pétrole, le bois ou le charbon, les atomes de carbone s'associent avec les atomes d’oxygène. Ce qui crée des molécules de CO2. La combustion d’énergie fossile représente 87% des émissions de CO2 de source humaine. (Source : Le Quéré, C. et al. (2013). The global carbon budget 1959-2011. [Le bilan mondial du carbone 1959-2011.])

-La déforestation est une activité très émettrice de CO2 également pour 2 raisons : d’une part, parce que lors de la déforestation, on brûle le bois (ce qui émet du CO2). D’autre part, parce qu'on se prive de l'action des arbres qui, avec la photosynthèse, retirent du CO2 de l'atmosphère pour croitre. 

-Enfin, les activités d’élevage, et plus particulièrement l’élevage industriel de bovins, produit également beaucoup de CO2. Parce que cet élevage intensif induit une déforestation massive de certains territoires pour la production de l’alimentation et l’élevage des bêtes. Mais aussi parce que produire le fourage ou l'alimentation du bétail nécessite beaucoup de produits à base de pétrole (engrais, énergie comme les carburant pour les tracteurs) et d'eau. Et enfin, parce que les vaches émettent du méthane, un gaz à effet de serre à l'action encore plus forte que le CO2. 

Quelles sont les conséquences du CO2 sur la planète ?

L’augmentation de la concentration de CO2 dans l’air est corrélée au réchauffement de la planète. Le CO2 est en partie responsable de l’effet de serre. Cela a pour conséquence l’augmentation des températures et ainsi, la perturbation de tout notre écosystème (voir nos articles traitant des conséquences du réchauffement climatique sur les océans, la fonte des glaces et les forets). 14 des 18 années les plus chaudes appartiennent au XXIe siècle, et le rythme du réchauffement constaté ces trois dernières années est exceptionnel.

Comment réduire les émissions de CO2 ?

Ce n’est pas simple de réduire les émissions de CO2. En effet, à cause de l’inertie du système, même si demain nous arrêtions tous de produire du CO2, les dommages causés par la production antérieure de celui-ci persisteraient un certain temps et la planète continuerait de se réchauffer.

Cependant, à l’échelle individuelle, nous avons tous un rôle à jouer et le pouvoir de faire évoluer les choses !

Mais par où commencer ? Mesurer ses émissions de CO2 en réalisant un bilan carbone.